a r t   c o n c e p t u e l

Conceptualiser pour dénoncer

Le thème de prédilection de l’artiste, le cyclisme, cède sa place à l’engagement social.
Son métier de publicitaire le mène directement dans cette direction, où son talent de concepteur
se mêle étroitement à sa nouvelle motivation : dénoncer l’inacceptable.
On a pu voir l’une de ses œuvres engagées à Créations-sur-le-champ Land art Mont-Saint-Hilaire, en 2014.

Pommier transgénique
Phragmite, saule et corde végétale
Créations-sur-le-champ Land art Mont-Saint-Hilaire
2014

On ne peut plus hélas stopper les mutations végétales. Où cela mènera-t-il le monde? Le globe rond se métamorphose et se transfigure au carré, en cube. Maïs, soya et même pommier sont autant de végétaux passés au traitement transgénique avec la possibilité d’obtenir la régénération d’individus entiers à partir de cellules génétiquement modifiées. Jusqu’où laisserons-nous les grosses industries dicter le génome végétal et humain en pratiquant la transgénèse ? Retrouvons la nature telle que la nature l’a créée. Pure, imparfaite et durable. Œuvre réalisée en duo avec Michel Leclerc.

Nature morte à la bouteille d’eau
Acrylique et collage sur toile, 2016
56 x 71 cm (22 x 28 po)

Combien d’images de la nature bafouée avons-nous vu passer via les médias sociaux durant les dernières années. Boulais a souhaité souligner l’impact désastreux que le plastique qui est produit sans limite sur la planète a pour conséquence sur l’équilibre déjà très fragile de la nature.

Le noir et blanc signifie la mort tranquille de la nature. Le sujet est peint comme si la nature permettait au spectateur d’observer ce qui a toujours été un thème chouchou des peintres. En opposition, l’intrus est bien là. Bien réel. C’est pourquoi le plastique est représenté en photographie. Dans le cadre de son Salon d’automne, le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire a présenté les créations de 150 artistes sur le thème « Histoires d’eau ». À travers des paysages poétiques, des œuvres engagées et des abstractions lyriques, les artistes ont dévoilé aux nombreux visiteurs des créations reflétant les différentes formes et significations de l’eau à travers le regard singulier de chaque humain.

À manipuler avec soin!
Pâte à modeler, acrylique, coquille d’œuf et médium
de coulage dans boîte de pizza en carton
Évènement Livraison CHAOS
Mont-Saint-Hilaire
2017

Plus de 30 artistes ont reçu par la poste une boîte de pizza vide, de même grandeur, livrée par Productions Tableaux Vivants. Les artistes vont créer à l’intérieur de la boîte leur perception, leur ressenti par rapport à ce chaos planétaire ou à la traversée de ce chaos. Cette œuvre ludique se veut une démonstration simpliste de ce à quoi ressemble la vie sur terre lorsqu’on brasse la boîte sans respecter la fragilité de son contenu. Tout ce que l’Homme détruit ou exploite pour arriver à ses fins et tous les conflits planétaires ont des répercussions sanglantes sur des populations entières et font d’innocentes victimes, chaque jour, par milliers.
L’équilibre sur Terre, sur les continents, sur toutes les nations et sur ses habitants, est aussi fragile qu’un œuf. Il semble que beaucoup trop de dirigeants ne tiennent nullement compte des dommages collatéraux. Les enjeux dépassent la grandeur de l’Homme. Nous devenons des êtres humains réduits face à cette course au pouvoir, aux armements, à la destruction de l’environnement, face à cette quête de l’agriculture poison, des rêves perdus de la religion et des guerres sans fin.

« En ce moment, sur la planète, c’est le CHAOS. Nous pouvons fermer le téléviseur et continuer de faire des mots croisés, mais il y a comme un goût de révolte qui crie dans mes oreilles, tous les matins, quand je casse mes œufs. »

Métamorphisme
Goudron, sable et essence d’alfalfa sur panneau de bois
91 x 122 cm (36 x 48 po)
2017

Recherche personnelle pour dénoncer l’étalement urbain sur le mont Saint-Hilaire.

L’artiste n’a utilisé que des matériaux directement reliés au propos. Le bitume polluant et envahissant des rues qui s’ajoutent fait peur aux gens qui habitent la tranquilité naturelle de cette belle montagne. Le paysage hilairemontais est précieux. Et la densité urbaine devrait se développer hors de cette zone pour préserver la nature. Le caractère hostile de l’œuvre est à l’image de l’ambiance qui règne chez les habitants concernés depuis que le projet de développement urbain de la zone A-16 a vu le jour à Mont-Saint-Hilaire.

Jeunesse éternelle
Peinture acrylique sur panneau composite en aluminium
40 x 40 cm (16 x 16 po)
Œuvre publique / Murale mosaïque à Sherbrooke
2013

L’énergie, la vigueur et la détermination des cyclistes en pleine compétition m’inspirent ce désir indomptable de l’Homme d’oublier tout et de repousser les limites de l’impossible pour découvrir ses propres limites et surtout de les dépasser.

Voici le 16 pouces carrés de ma participation à une gigantesque œuvre murale qui a été inaugurée à Sherbrooke, le 16 août 2013. Regroupant 234 artistes choisis à travers le Canada, la production de cette murale, sous la direction de M.U.R.I.R.S., s’inscrivait dans un projet d’hommage aux athlètes ayant participé aux Jeux d’été du Canada, qui se tenaient à Sherbrooke cette année-là. Je vous invite tous à cliquer sur la page de M.U.R.I.R.S. pour voir les autres tableaux.

Contact

Téléphone

514 755-9700

Courriel

info@boulais.ca